<$BlogRSDURL$>
Sauvage
samedi, décembre 06, 2003
 
Ioukos
La technique d'enrichissement par le bradage des ressources et de la richesse nationale russe qu'utilisèrent les oligarques est classique. Dans le tome 1 du Capital, Marx a décrit comment, après le mercantilisme, la naissance du libéralisme à effectuer son transfert de richesse de l'ancienne classe aristocratique vers celle du nouvel homme économique: le libéral.

Il suffit de fonder une banque, lors de période faste. Ensuite attendre que les institutions gouvernementales deviennent demandeur de prêts, pour leur offrir de l'argent, dont la provenance peut-être légèrement louche, à un taux d'intérêt raisonnable. Quelques années passent et la demande de crédit excède l'offre, puisque l'État a accaparé de fortes sommes d'épargnes. Devant l'ampleur de l'endettement et la difficulté d'honorer ses dettes, les pouvoirs en place n'auront d'autre choix que d'offrir au prêteur des entreprises, des biens, des licences d'exploitations ou des territoires pour une infime partie de leurs valeurs réelles.

"Part mal acquise, mais bien gérée... L'homme (Khodorkovski) au passé sulfureux s'efforce depuis quatre ans de jouer les modèles de gestion et de probité.

Comme les autres, grâce au plan monté en 1995 par l'entourage de Boris Eltsine et les banquiers en vue. Il consistait à céder des entreprises d'Etat contre des prêts au Kremlin. A l'époque, Mikhaïl Khodorkovski est à la tête de la Menatep, une banque qu'il a fondée en 1990 et qui n'aurait pas été la dernière à blanchir de l'argent offshore.

Lorsque Ioukos, holding créée en 1993, est mise aux enchères, la Menatep organise la vente et emporte le lot. Elle aura coûté 350 millions de dollars. Elle est évaluée, aujourd'hui, à 25 milliards de dollars.

*Les oligarques -ces capitaines d'industrie apparus au milieu des années 1990 à la faveur du chaos des années Eltsine-".




Powered by Blogger